La Société algérienne de réalisation d’infrastructures énergétiques (Inerga), une filiale du groupe Sonelgaz, mise sur ses compétences et son savoir-faire pour se lancer dans le monde de la compétitivité.

Face à un marché de plus en plus ouvert à une rude concurrence, il vaut mieux se préparer pour ces moments difficiles. «Si nous voulons exister demain, nous devrons être compétitifs. Faire face à la concurrence passe par la maîtrise des coûts pour se placer sur le marché», a déclaré Hocine Rizou, PDG d’Inerga, lors d’un séminaire organisé avant-hier au CNSLT de Tikjda. La démarche vise à développer et renforcer la performance globale de l’organisme dans un esprit de développement durable.

Les référentiels mis en œuvre sont la bonne qualité, la protection de l’environnement, la préservation de la santé et de la sécurité au travail. Le passé d’Inerga témoigne de ses performances. Dans son palmarès, une certification ISO 9002 en 1977, parmi les toutes premières entreprises algériennes. L’entreprise a lancé aussi, en 2006, le projet de système de management intégré (SMI) et décroché 3 certifications : l’ISO 9001, l’ISO 14001 et l’OHSAS 18001. Cette réussite est le fruit d’une mobilisation de tous les moyens humains dont dispose l’entreprise.

Dans les prévisions d’Inerga, Hocine Rizou se montre des plus optimistes : «Nous avons mis en place un plan stratégique à l’horizon 2020. Actuellement, on enregistre un chiffre d’affaires de 7 milliards de dinars ; en 2020, nous comptons atteindre les 30 milliards. Nous sommes 4000 salariés, en 2020, nous serons 15 000.» Les axes de développement d’Inerga s’appuient, selon son PDG, sur les ressources humaines et les investissements qui varient entre 700 et 800 millions de dinars annuellement.

Concernant le programme national d’urgence pour l’amélioration de la qualité de service en matière d’énergie électrique, Inerga est considérée comme un élément important pour sa réussite. «Nous sommes une partie prenante dans le secteur de l’énergie au niveau national, la demande en matière d’énergie électrique augmente de 15% chaque année», a expliqué M. Rizou. Avec les performances enregistrées, Inerga aspire à se lancer dans l’investissement sur le marché international.

« Source El Watan »